5 inconvénients de la vie au Portugal

Cette année, nous allons tous les mois au Portugal afin de nous préparer petit à petit d’y vivre en permanence à partir septembre 2017. Quand j’y pense, j’ai deux sensations qui me viennent : l’excitation de vivre notre vie de rêve, et la peur de ce changement qui va bouleverser notre vie.

Ça peut paraître contradictoire vous allez me dire…c’est vrai et pourtant après y avoir réfléchi, c’est très lié. Quand on touche à son rêve, c’est à ce moment-là que nos pensées, notre ego viennent pour nous faire douter, nous faire peur et nous détourner de ce dont on a vraiment envie. Alors avoir peur c’est un bon signe, ça montre que je suis sur la bonne voie et qu’il suffit de laisser aller ces peurs qui ne sont que le fruit de mon imagination, n’est-ce pas ? 😉

Ça va être ma 2ème expérience à l’étranger, ma 1ère c’était il y a plus de 3 ans quand nous avons décidé de quitter Strasbourg pour aller vivre en Angleterre ! Et mes sensations d’excitation et de peur étaient similaires à celles que j’ai aujourd’hui pour le Portugal.

Pour me préparer à aller en Angleterre, mon mari et moi avions fait une liste de tous les inconvénients et les avantages de ce changement de vie. Une fois cette liste effectuée, nous avions cherché des solutions à nos inconvénients…je vous donne un exemple ça sera plus simple : un des inconvénients pour moi était d’être loin de ma famille et de mes amis, nous avons donc décidé de se prévoir un budget pour rentrer les voir au moins 4 fois dans l’année et de rester en contact régulier avec eux à l’aide de skype, facetime…

Et l’avantage de vivre dans un autre pays, c’est qu’en fait notre famille et nos amis sont venus nous rendre visite. Voilà comment rendre un inconvénient moins inconvénient 😉 Je recommande vraiment à tout ceux qui veulent sauter le pas et vivre dans un autre pays de faire ce petit exercice tout simple et tellement rassurant J

Alors si vous avez décidé de vivre au Portugal, il faut aussi prendre en compte ce qui pourrait vous déplaire et peut-être que vous n’avez pas assez d’éléments aujourd’hui pour vous faire cet avis. Alors je profite de ce blog pour vous faire part de mes réticences qui ne seront peut-être pas partagées par tout le monde certes, mais je veux être honnête avec mes lecteurs. Tout n’est pas que ciel bleu, plage et poisson grillé.

Voilà mes petits inconvénients :

1. Peu de chauffage dans les lieux publiques

Vous allez me dire, pas de besoin de chauffage au Portugal, il fait tout le temps beau…oui une bonne partie de l’année, mais il y a tout de même des journées plus fraiches que d’autres. On va dire de décembre à février, les températures sont plus basses (entre 10° et 15°) et sans chauffage ben faut le dire ça caille dans une maison ou un appartement ou au restaurant ! Et oui, même dans certains restaurants, il n’y a pas de chauffages, les gens mangent avec leur veste.

Nous avons fait l’expérience deux fois pendant notre dernier séjour (mi-février). Manger au restaurant n’est plus une expérience agréable, les plats refroidissent vite, on mange avec nos manteaux et on a froid !

Bref, évitez les restaurants ou les fêtes communales durant l’hivers, restez chez vous et faites-vous un bon repas…enfin en espérant que vous avez du chauffage 😉

Pour la petite info, les portugais utilisent des chauffages d’appoint et très souvent ne chauffent que la pièce dans laquelle ils sont. Il est vrai qu’ils ne peuvent pas forcément se permettre de payer les factures de chauffage car l’énergie est chère (0,228€/Kw au Portugal contre 0,162€/Kw en France. Source : Eurostat).

2. Etat des routes contrasté et conduite nerveuse

Au Portugal vous allez être surpris du contraste des routes. En effet, les autoroutes sont bien entretenues car elles sont financées par les péages ce qui n’est pas le cas des routes secondaires qui sont plutôt en mauvais état. Il y a beaucoup de crevasses, de bosses et certaines routes ne sont même pas goudronnées autant dire que la voiture prend un coup/coût ! Bien évidemment, cela s’explique par le coût élevé de la construction et l’entretien des routes et on le sait bien les finances du Portugal sont assez serrées.

En plus de l’état des routes, vous allez être confrontés à la conduite effrénée des portugais et à leur manque de respect du code de la route ! Dépasser les limites de vitesse, ignorer les panneaux de signalisation ou encore doubler de n’importe quel côté et à toute allure, voilà le comportement de certains portugais sur la route…pas très rassurant vous allez me dire…je suis d’accord. Les seules recommandations que j’ai à vous faire est d’avoir les yeux bien ouverts, d’être prudent, concentré et vigilant. Vous êtes prévenus !

Ginny in Portuguese streets

3. Une dimension temporelle différente de la notre

Comme chaque pays a sa culture, chaque pays a sa notion de ponctualité. En France, on parle du « quart d’heure français », c’est le retard « accepté » lors d’un rendez-vous. Enfin sauf pour des rendez-vous importants comme un entretien d’embauche ou un mariage, où là vaut mieux être 5 minutes à l’avance. Si vous arrivez avec cette notion au Portugal, vous risquez d’être déçus, fâchés, frustrés, vexés…et vous le prendrez peut-être même pour un manque de respect.

Et oui au Portugal, ce n’est pas un « quart d’heure français » mais plutôt une heure, voir l’après-midi ou même une annulation d’un rendez-vous sans prévenir. Je parle de vécu, que ce soit l’attente de la livraison de nos meubles (toute la journée sans même un coup de fil), que ce soit le retard de notre prestataire internet ou bien l’attente de réponses de nos appels d’offre…rien n’arrivait à temps !

Au début, j’avoue que ça m’énervait et que je me demandais comment on allait faire pour ouvrir notre entreprise au Portugal. Et puis j’ai accepté que c’est à moi de m’adapter au pays dans lequel j’ai décidé de vivre et de faire preuve d’anticipation, de patience et de communication claire. Ce qui est beau dans le mélange de culture, c’est qu’on apprend l’un de l’autre et qu’on peut devenir meilleur. Alors lâchez prise, vous venez au Portugal pour ça 😉

Banniere newsletter

4. Une gestion des ordures à revoir

La gestion des ordures ménagères n’est pas un point fort au Portugal. Pareil, je parle de ma propre expérience. Nous habitons dans une zone prisée de la région sud de Lisbonne dans une nouvelle construction. Tout est magnifique, bien entretenu…jusqu’à ce qu’on arrive aux poubelles et là c’est une catastrophe !

Le système est le suivant, de grandes poubelles sont mises à disposition dans la ville, mais elles ne sont pas suffisantes pour le nombre d’habitant…résultat : des déchets en dehors des poubelles, il y a tout et n’importe quoi (évier, planches, meubles…).

A ma connaissance, il n’y a pas de déchetterie au Portugal donc les gens posent leurs encombrants à côté des poubelles. Ça change de nos poubelles individuelles ramassées deux fois par semaine.

5. Un premier regard parfois un peu "froid"

Les premières fois où je suis allée au Portugal, j’ai dit à mon mari : « Ils n’ont pas l’air très sympa les portugais, ils paraissent froids, ils ne sourient pas. ». Il m’a répondu « Va plus loin que ça et parle leur, tu changeras ton regard sur eux ».

Alors oui, de premier abord, le portugais n’est pas très souriant et semble fermé, puis il suffit de lui dire quelques mots pour qu’ils s’ouvrent et soient accueillants et chaleureux. Alors le tout c’est de se lancer et d’oser « briser la glace ». Utilisez quelques mots en portugais ça aide, même si ce n’est que « Bom dia » ou « Por favor » 😉

Banniere newsletter

Maintenant que vous savez tout ça, vous pouvez mieux vous préparer à vivre au Portugal et anticiper ces petits inconvénients. J’adorerais avoir votre avis sur cet article et que vous partagiez votre propre expérience des inconvénients à vivre au Portugal et comment vous les avez surmontés.

J’espère ne pas avoir trop heurté la fierté des protecteurs du Portugal et je suis impatiente de vous lire!

Recevez chaque mois notre newsletter avec le dernier article de Virginie et notre sélection de biens immobiliers à vendre et à louer