Mon histoire avec le Portugal (Partie 1/3)

Avec une belle-famille moitié française (mère de mon mari), moitié portugaise (père de mon mari), j’ai entendu de tout sur le Portugal…du bien et du moins bien ;p

Et oui l’avis est partagé en fonction du vécu. Mon beau-père adore son pays d’origine, même s’il a vécu la majorité de son temps en France, il a été éduqué à la portugaise avec ses coutumes et sa culture. Il parle aussi bien le portugais que le français. Epousant un portugais, ma belle-mère a découvert le Portugal depuis son plus jeune âge avec son mari et sa belle-famille. Elle y a été pendant un à deux mois toutes les vacances d’été pendant 10 ans. Vous pourriez penser que c’est super, elle partait en vacances, mais ce n’était pas vraiment (toujours) des vacances. Mon beau-père et ses frères construisaient leur maison là-bas, alors c’était beaucoup de travail et peu de temps sur les plages. Eh oui les portugais n’ont pas leur réputation de travailleur de nulle part. Néanmoins, après l’effort le réconfort, pendant que les femmes profitaient des longues plages de sable fin, chaleur, ciel bleu ou qu’elles construisaient des châteaux de sable avec leurs enfants, les hommes quant à eux partaient à la pêche. Vous voyez peut-être déjà où je vais en venir ?

Du poisson frais péché par mon beau-père (et plus tard avec mon mari) qui était cuisiné par ma belle-mère…déjà un beau mélange franco-portugais 😉 Bien sûr tous réunis autour d’une table à discuter pendant des heures : les frères, les sœurs, les parents, les grands-parents, cousins, oncle, tante…

Voilà la richesse du Portugal, une météo et des paysages magnifiques dans une ambiance familiale et conviviale en mangeant des produits frais. Ça c’est un peu mon histoire du Portugal avant même d’y avoir mis les pieds. Il y a quelques années, j’ai décidé d’explorer et de me faire mon propre avis en me rendant là-bas.

La famille Henriques au Portugal